mercredi 8 juillet 2009

Des miseres peu ordinaires

Habituellement cultivées comme plantes d'intérieur, les misères sont parfaites pour les balcons et les terrasses pas trop ensoleillés. Robustes, faciles à cultiver et dotées d'une croissance vigoureuse, elles permettent de composer des potées généreuses. Au fil des années, j'ai cultivé de nombreuses espèces, voici une petite sélection plus insolite.

Aneilema aequinoctiale aux fleurs jaune bouton d'or.
Apoleina multiflora au feuillage vert foncé sur le dessus, rouge pourpre noir brillant au revers.
Gibasis aff. pellucida (= Gibasis geniculata) ou misère gypsophile, couverte en permanence de petites fleurs blanches.
Belosynapsis aux petites fleurs roses et feuilles velues.
Callisia fragrans, géante parmi les misères, aux immenses rosettes et à la rare floraison parfumée.
Streptolirion volubile, immense liane aux feuilles en forme de gros coeur.
Toutes ces espèces exotiques appartiennent à la même famille, celle des Commélinacées.
Laquelle préférez-vous ?

6 commentaires:

Plantine a dit…

Bonjour Alain,

... difficile de choisir, elles sont toutes splendides, mais pour moi, sans aucun doute, Streptolirion volubile !
J'ai quelques questions :
- tu les laisses sur le balcon en hiver ?
- avec ou sans protection hivernale ?
- ou elles disparaissent pendant cette période ?
Bonne journée.

Kristin a dit…

elles sont toutes très belles..une petite préférence pour la dernière...et même question que Plantine: tu en fais quoi l'hiver?

Miss canthus a dit…

Ben j'aime beaucoup la dernière avec ses feuilles en forme de coeur...!
Pour ma part je ne te poserai même pas la question si oui ou non tu les rentre l'hiver :-))))

Alain of Paris a dit…

Je vois que nous aimons tous beaucoup le Streptolirion... Mes misères font un séjour dehors pendant la belle saison uniquement. J'ai gardé dehors le Gibasis qui a supporté des hivers pas trop froids, mais pas le dernier hélàs. Donc prudence, même pour le Streptolirion donné comme assez rustique.Tradescantia fluminensis a supporté de nombreux hivers dehors, en disparaissant et repartant chaque printemps de la souche.

Richard Dhennin "grillagiste" a dit…

heu non, moi j'aurai une p'tite préférence pour Callisa.
Il y a quelque temps,j'avais récupéré une toute petite bouture de rien du tout.
Croyant que cela ressemblait un cryptentus je l'ai placé sur mon mur végétal.
Grossière erreur, en quelques mois elles est devenu imposante et lance des stolons en tous sens.
Une vigueur terrible une fois installée.

laurent a dit…

As-tu déjà essayé le Setcreasea purpurea? Vraiment beau qu'en plein soleil, ce dont tu manques, je pense. Et relativement résistante au gel (du moins la souche). je plussoie pour le Streptolirion ;-) (ah oui, et sorry, je suis allé commenté des posts de juillet 2007! - un bizzarerie d'explorer, due à l'inaccessibilité de ta page de base sauf à lire du "code".