vendredi 14 août 2009

La saison des pruniers myrobolans

Le long de la Francilienne et dans certaines haies vives un peu partout en France (notamment en Bretagne), les pruniers myrobolans (Prunus cerasifera) arrivent à maturité en ce moment.

D'un pied à l'autre, les fruits peuvent être jaune d'or (ce qui est le cas le long de la Francilienne), roses, rouges ou violet foncé presque noir à maturité. Saveur exquise, chair juteuse et sucrée, ces petites prunes sauvages bien charnues ne dépassent 2 à 3 cm de longueur. Elles sont vraiment délicieuses quand elles sont cueillies bien mûres, un peu comme des mirabelles. En fait, j'aime les deux !

2 commentaires:

papymimi a dit…

c'est vrai qu'elles sont bonnes... un vrai péché, et juste au ras du nez...

laurent a dit…

J'en ai dans le jardin (sans doute un porte greffe qui a pris le dessus sur son greffon il y a qq dizaines d'années): très bonnes mais un peu sûrettes (plus acides que la mirabelle). Idéales pour les tartes et compotes...